FOIRE AUX QUESTIONS

Q : Je cherche un art martial mais je ne suis pas sûr(e) que le Kung-fu Binh Dinh et le Yi quan me conviennent. Que puis-je faire ?

XD : Venir essayer ! Comme la plupart des clubs d’arts martiaux aujourd’hui, nous vous proposons un cours d’essai gratuit afin de vous rendre compte par vous-même. La meilleure démarche lorsque l’on recherche un art martial est d’en essayer plusieurs. Il n’y a pas de “meilleur” art martial, il n’y a que “l’art martial qui vous convient” en  fonction de ce que vous recherchez.

Munissez-vous d’une tenue confortable (jogging + t-shirt) ou de votre tenue si vous avez déjà pratiqué, c’est tout ce dont vous avez besoin.

En revanche si vous décidez de vous inscrire, nous vous demanderons, pour des raisons de sécurité, de nous présenter dès votre 2ème venue un certificat médical.

Q : Je suis une femme, et j’ai peur que le Kung-fu Binh Dinh soit une pratique trop « dure ». Que pouvez-vous me dire?

XD: Les apports de Tai ji et de Yi quan ont permis à cette pratique très « yang » à la base, de s’adapter à un public féminin. Pour preuve l’effectif féminin de l’association Cay Dao Binh Dinh (l’autre école de la région toulousaine) dépasse les 30% chaque année. De plus, l’accent est mis sur le contrôle et la bienveillance dans la pratique à deux, principes que rappellent régulièrement les enseignants. Donc pas de risque de mauvaise surprise.

IMG_7714.JPG

Q : A quel âge peut-on pratiquer le Kung fu Binh Dinh et le Yi Quan?

XD : Il n’y a en théorie pas d’age. Cependant, pour des raisons pratiques de disponibilité de la salle et des professeurs, il n’y a pas de cours pour les enfants. Les cours sont néanmoins ouverts aux adolescent(e)s à partir de 14 ans sous réserve d’autorisation parentale.

Concernant la limite d’âge supérieure, il n’y en a pas non plus. De nombreux pratiquants de l’Ecole Binh Dinh ont plus de 50 ans. Tout dépend de votre motivation et de votre condition physique. Quand au Yi quan, la pratique est particulièrement adaptée pour les seniors et il n’est pas rare de croiser des pratiquants de 70ans et plus.

DSC01433.JPG

XD: Ce sera forcément un peu plus dur au début que pour quelqu’un de sportif. L’entraînement sollicite le corps de manière intense. Cependant, les enseignants donnent le rythme mais c’est à chacun d’écouter son corps et de faire selon ses possibilités. Le but est que vous preniez plaisir et les enseignants sont la pour vous aider à atteindre les objectifs que vous vous êtes fixés.

L’entraînement commence toujours par 30mn d’échauffement complet environ. Celui-ci se calque sur les entraînements du type « fractionné » avec des exercices sollicitant l’endurance entrecoupés d’exercices d’étirements. Ce mode d’échauffement permet à lui seul d’acquérir ou de retrouver rapidement une bonne condition physique générale et une meilleure récupération après l’effort. Avec deux entraînements par semaine pour commencer, pendant quelques semaines, la douloureuse phase des courbatures disparaît assez rapidement en général.

Q : Comment se passe un entraînement type de Kung fu Binh Dinh?

XD : Il commence par un échauffement de 30mn nécessaires à la fois pour préparer le corps à la séance proprement dite mais aussi améliorer sa condition physique. S’ensuit la partie technique où là, différents thèmes peuvent être abordés. Il n’y a pas de règle stricte. Cependant, on peut dire que les trois grands axes de travail technique sont:

  • Le travail seul d’enchaînements et de quyens,

  • Le combat

  • La Self défense.

Une séance peut aborder un ou plusieurs de ces axes. Mais il y aussi des entrainements plus spécifiques comme par exemple les armes (bâtons longs, courts, tomfa pour les débutants,… épée, poignard, pour les plus avancés), travail de clé ou etranglements, du tui shou (poussée de mains) et parfois la séance entière pourra être consacrée à la souplesse ou au renforcement physique. Les enseignants s’efforcent de faire des cours aussi variés que possible en ne négligeant aucun aspect de la pratique afin que chacun y trouve son compte.

DSC02358.JPG

Q : Je suis débutant(e). Quels sont les qualités nécessaires pour pratiquer le kung-fu Binh Dinh?

XD: Des qualités physiques telles que souplesse, tonicité, endurance sont bien évidemment des touts pour commencer mais un des objectifs de l’art martial étant justement de développer ces aptitudes, elles ne sont pas forcément nécessaires dès le départ.

En revanche des qualités indispensables sont la persévérance, le goût de l’effort et la faculté à se remettre en question. Elles sont nécessaires pour progresser à court et à long terme. Sans persévérance, on renonce vite en cas d’échec. Sans goût pour l’effort, il vaut mieux rechercher une activité où l’on ne transpire pas. Sans remise en question, on n’apprend rien de ses erreurs.

Q : J’ai déjà pratiqué un autre style de kung-fu ? Vais-je retrouver des similitudes ?

XD: Ca depend du style que vous avez pratiqué. On retrouve dans la gestuelle et les techniques traditionnelles du kung-fu Binh Dinh, beaucoup d’éléments des arts traditionnels vietnamiens (notamment au niveau des positions de base) ainsi que des postures et techniques des styles de kung-fu du Sud de la Chine (postures basses, travail des poings, enracinement, etc..). Contrairement à d’autres arts martiaux vietnamiens, le Binh Dinh est très peu aérien. Peu de coups de pieds sautés, ou retournés et encore moins de ciseaux à la tête!! C’est un style plus ancré. Et malgré une grande richesse technique, l’approche du combat reste pragmatique et simple avec des attitudes qui rappellent le kick-boxing.

Q : Fait-on beaucoup de combat ?

XD : Le Kung-fu Binh Dinh est particulièrement orienté vers le combat. Les enchaînements (quyens) sont considérés comme un outil et non une fin en soi. Le but est de renforcer le corps et le mental afin de les préparer au combat. L’enseignement est progressif avec, pour les débutants, des éducatifs adaptés, conventionnés qui vont les amener vers le combat libre. Bien que nous travaillions le plus souvent sans protections, les combats se font dans le plus grand respect du partenaire et il n’y a quasiment jamais d’accidents. Il n’y a pas de notion « d’adversaire » au sein de l’école et personne n’a rien à prouver. Au contraire, les gradés sont là pour aider et faire progresser les débutants.

Q : Est ce qu'on peut faire de la compétition?

XD : Oui. L’école Xin Dao est affiliée à la FFKDA (Fédération Française de Karaté et Disciplines Associées). De nombreuses compétitions d’arts martiaux vietnamiens sont organisées par la fédération chaque année (coupe de France, championnats) ou par les clubs. Les enseignants ayant eux-mêmes de nombreuses années d’expérience pourront y préparer ceux qui le souhaitent mais ce n’est pas une obligation. La compétition, que ce soit en technique (quyen) ou en combat peut être un bon moyen de se confronter à des pratiquants d’autres clubs ou d’autres styles. Cependant pour les compétitions fédérales, les compétiteurs doivent justifier de deux années de pratique. Il faudra donc patienter un peu avant d’aller aux Championnats de France à moins que vous n’ayez déjà pratiqué auparavant. Des compétitions amicales sont néanmoins accessibles avec seulement la licence de l’année en cours.

_DSC0112.jpg

Q : En cas d’accident, comment suis-je couvert(e) ?

XD : L’association Xin Dao ayant rejoint la FFKDA, il vous sera délivré quelques semaines après votre inscription une licence. Cette licence comprend une assurance (MARSH) en responsabilité civile et dommages corporel. Cette assurance fonctionne dès votre inscription. Des extensions de garantie peuvent être souscrites

Toutes les informations sont contenues dans le livret du licencié qui vous sera remis dès votre inscription.

Q : Le Yi quan, c’est une gymnastique de santé alors ou bien un art martial ?

XD : Les 2 ! Le Yi quan est un art martial dit « interne ». C'est-à-dire qu’il met l’accent sur le relâchement, la visualisation et la concentration au travers d’un travail postural et de mouvements lents. L’intérêt est double ; pour les combattants, unir le corps et développer l’explosivité. Pour les personnes qui ne sont pas intéressées par l’aspect martial, le Yi quan va présenter de nombreux intérêts. Il permet d’éliminer les tensions musculaires, d’améliorer la posture du dos, de tonifier le corps en profondeur et de stimuler positivement le cerveau. Seule l’intensité du travail change, les exercices sont les mêmes.

Q : Comment se passe un entraînement type de Yi quan?

XD : Pour le cours de Yi quan (un jeudi sur deux), nous suivons un programme qui s’appuie sur les entrainements en Chine. Il est composé de :

  • travail postural (Zhan Zhuang),

  • techniques réalisées dans le vide (Shi Li) ou à 2

  • exercices de déplacements (Mo Ca Bu).

  • tui shou

  • travail des poings

Le travail postural, pierre angulaire de la pratique prendra entre 20 et 30mn en début de séance. Il pourra être précédé de quelques mouvements de Qi Gong pour préparer le corps. S’ensuivent le travail des mouvements (Shi Li) sur place ou en déplacement. Concentration, lenteur et relâchement musculaire sont les clés de la pratique. Cependant on retrouvera parfois des exercices plus explosifs (Fali). Enfin la seance se termine par du travail d’opposition avec partenaire (Tui shou ou poussée de mains) libre ou à thème qui pourra être complété par l’apprentissage de la forme de Tai Ji Quan (style Chen).

209317743_136073671944660_5330203394262485436_n.jpg

Q : Je n’ai pas/plus une bonne condition physique ayant arrêté le sport depuis des mois/années (voir n’ayant jamais fait de sport). Le Kung fu Binh Dinh est il une activité à ma portée ?